Les spécialités culinaires de la région Centre

Les spécialités du Centre de la France reflètent son histoire agricole. Qu’elles soient sucrées ou salées, ces recettes sont délicieuses, au point même que leur réputation dépasse les frontières. Faisons donc un petit tour d’horizon des patrimoines culinaires du Centre.

Les recettes salées du Centre

Un des plats les plus populaires de la région Centre, c’est la fouée de Touraine. A l’origine, la fouée était une galette de pâte à pain que le boulanger avait mis dans le four juste pour vérifier la température de celui-ci. Le pain était cuit rapidement, comme si la cuisson s’est faite d’un seul coup de fouet. La fouée est alors née. Cette spécialité du Centre se déguste chaude et elle est souvent agrémentée de fromage de chèvre ou de rillettes.

Le pâté de pomme de terre est une autre spécialité salée de la région. Ici, les pommes de terre sont d’abord coupées en lamelles, avant d’être recouvertes de crème fraîche.

Une autre variante du pâté de pomme de terre, la tourte berrichonne est composée de pommées de terre, de la crème fraîche, des oignons et du persil.

Les spécialités sucrées du Centre

A ne pas confondre avec la fouée, la fouace de Touraine est une recette bien populaire auprès des gourmands. Il s’agit en effet de l’ancêtre de la brioche. Elle est préparée à partir du beurre, des épices et de la noix. Son origine remonte au Moyen-âge. D’ailleurs, Rabelais en parlait déjà dans son Gargantua. Voilà pourquoi la recette est baptisée la fouace de Rabelais.

Une autre spécialité du Centre, le pithiviers feuilleté fourré à la crème d’amande présente beaucoup de ressemblance à la classique galette des Rois. Ce gâteau savoureux tire son nom de la commune de Pithiviers qui se trouve dans le Loiret. Un autre délice du Centre s’appelle le sablé de Nançay. Il s’agit d’un petit sablé artisanal qui est né à la suite d’une erreur de recette. Cela explique d’ailleurs sa texture unique très appréciée depuis une cinquantaine d’années.

La tarte Tatin est un autre trésor culinaire de la région du Centre. Cette célèbre tarte aux pommes renversées aurait été inventée par accident également. Deux sœurs Tatin, Caroline et Stéphanie se trouvent à l’origine de cette recette qui porte leur nom. Les deux Tatin tenaient alors un hôtel (cet hôtel existe encore en Sologne, plus précisément à Lamotte-Beuvron). Selon votre préférence, la pâte de la tarte Tatin peut être brisée, sablée ou feuilletée. Elle se déguste chaude, idéalement accompagnée de glace ou de la crème fraîche.